101 dictées, 2 500 difficultés expliquées

Le Père (ou père) Noël est passé. Et il m’a apporté trois ouvrages consacrés à la langue française. Un me tenait à cœur particulièrement, c’est celui de Bruno Dewaele, agrégé de lettres modernes, champion du monde d’orthographe  et concepteur de dictées, lesquelles sont désormais compilées dans un livre dictionnaire.

Je cherchais déjà depuis quelque temps un ouvrage qui pourrait me permettre de progresser dans cet art qu’est la dictée, tout en m’amusant en chutant sur tel ou tel mot, telle ou telle expression.

Le bouquin se veut simple, vous partez d’où vous voulez : soit vous commencez une dictée, soit vous vous rendez directement vers les commentaires. Au hasard, page 390, vous tombez sur tout entière, que beaucoup écriraient avec un E final à « tout », comme  c’était mon cas il y a quelques années. Un petit texte nous explique pourquoi il s’orthographie ainsi.

Page 472, cet effluve nous rappelle qu’effluve est un nom masculin et que par conséquent, cet s’accorde avec lui. Ou encore que dans des nappes amarante, amarante étant un nom qui fait office d’adjectif de couleur, l’invariabilité s’impose. Des exemples de ce type, il en existe pléthore, 2 500 exactement !

Bref, 101 dictées truffées de pièges, pas fastoches comme dirait Bernard Pivot qui a préfacé le bouquin, mais qui ont le mérite de passer en revue l’ensemble du spectre des difficultés que l’on peut rencontrer dans des concours d’orthographe.

C’est parti !

dewaele

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s