Le vocabulaire du foot

Quelques termes empruntés au vocabulaire footballistique peuvent poser problème si vous avez l’occasion de participer à une dictée sur ce thème. Je me souviens d’un texte proposé par @Philippe Dessouliers et de ma frustration à l’époque lors de la correction de certains mots avec ou sans trait d’union.

Quelques exemples :

  • avant-centre : trait d’union obligatoire. La singularité de ce nom masculin est sa variabilité. En effet, c’est le seul nom composé pour lequel « avant » prend un S final : des avants-centres !
    L’avant-centre est celui qui se trouve le plus près du but adverse. Tous les autres postes ne prennent pas de trait d’union : gardien de but (ou goal), arrière droit, ailier gauche, milieu de terrain ou demi, demi défensif.
  • coup franc : nom masculin qui désigne « un coup de pied arrêté consécutif à une faute de main ou sur un joueur adverse ». Le coup franc ne prend pas de trait d’union. Plusieurs coups francs peuvent être sifflés pendant le match.
    Autre faute : le penalty ou pénalty (ou tir de réparation dans sa version francisée).  2 pluriels : penaltys&pénaltys ou penalties.
  • coup de pied : lorsqu’il est de coin, il est synonyme de corner ! Pas de trait d’union. Au pluriel : des coups de pied  (pied invariable). Idem pour le coup de poing, qui n’est pas toléré, mais que l’on peut voir parfois sur les terrains. Des coups de poing. (à noter qu’il existe un « coup-de-poing » avec traits d’union, mais il s’agit là « d’une arme de poing » : coup-de-poing américain). Invariabilité à poing au pluriel.
    Pour être complet, il existe un « cou-de-pied » qui correspond au dessus du pied.
  • croche-pied : puisque nous sommes dans le registre des fautes, les joueurs peuvent être victimes de croche-pied. Au pluriel, des croche-pieds. Pas de S à croche, règle des mots composés d’un verbe et d’un nom. Dans un registre plus familier, on dira croche-patte (croche-pattes).
    Synonyme vieilli, le croc-en-jambe. Traits d’union impératifs  et seul croc prend un S au pluriel (des crocs-en-jambe).
  • contre-pied : nom masculin qui s’écrit également contrepied. Être pris à contre-pied, c’est lors d’une action « être pris sur le mauvais pied, à contresens ».

Voici donc quelques termes que l’on pourra entendre durant cette compétition mondiale de football, et peut-être également lors d’une dictée de concours. Ici Cognacq-Jay, à vous les studios.

coupemoden

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le vocabulaire du foot »

  1. J’utilise parfois votre formule finale, entendue tant de fois dans ma jeunesse dans la bouche de reporters comme Léon Zitrone. Mais la bonne citation est : « À vous Cognacq-Jay, à vous les studios. » En effet, le journaliste sur le terrain rendait l’antenne au siège de l’ORTF au 15 de la rue Cognaq-Jay où se trouvaient aussi alors les studios de tournage avec cette formule rituelle.
    Une autre époque…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s