Scinque

Voici un mot qui pourrait figurer un de ces jours dans une dictée. Nul doute qu’il susciterait bien des hésitations quant à son orthographe.

Scinque est un nom masculin  et la francisation en 1611 du latin [scincus], lui-même emprunt au grec [kinkos] désignant un reptile de nature incertaine.

En réalité, le scinque est un petit lézard, au corps cylindrique et lisse, d’une longueur maximum de 25 centimètres et à pattes courtes, que l’on trouve notamment au Sahara. Il est rattaché à la famille des Scincidés, sauriens caractérisés par la dégradation de leurs membres et par des écailles imbriquées :

  • Les scinques et les orvets ont de véritables écailles, qui se recouvrent comme des tuiles, à la manière de celles des poissons (Georges Cuvier, Anatomie comparée, 1805)

Selon les images disponibles sur les sites spécialisés, on trouve des scinques crocodiles, à langue ou à queue bleue. Il a été surnommé le « poisson des sables » en raison de sa vitesse de déplacement à l’intérieur de ce matériau.

Du point de vue orthographique, ne pas oublier le S initial, ni la finale UE.

scinque.jpg
scinque

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s