Les petites chroniques

Pas d’article aujourd’hui sur une difficulté de la langue française, mais un petit tour d’horizon des rubriques internet que je trouve intéressantes sur ce sujet. On commence avec la chaîne « Ma petite leçon de français » animée par Aurore et Jean-Jacques. Ils vous proposent de courtes leçons, drôles et décalées pour se réconcilier avec l’orthographe, les… Continuer de lire Les petites chroniques

Disruptif, disruptive

Depuis quelques années, dans mon entreprise, on ne cesse de parler de changement, de transformation, de coopération, et d’état disruptif. Dans ce cas précis, disruptif exprime une certaine rupture avec le quotidien : penser autrement, prendre l’initiative, sortir de sa zone de confort, oser, sont autant  de comportements à adopter pour faire évoluer les salariés… Continuer de lire Disruptif, disruptive

EPO ou érythropoïétine

Le Tour de France s’achève aujourd’hui, et pour la première fois depuis longtemps, nous n’avons pas entendu parler de dopage. Un Tour propre a priori, sans prise d’EPO. EPO, nom féminin, est le sigle correspondant à  l’érythropoïétine. Il s’agit « d’une hormone produite par les reins et le foie qui stimule la production des globules… Continuer de lire EPO ou érythropoïétine

Parangon

Le nom masculin parangon signifie « modèle auquel on se réfère ». Exemple : un parangon de vertu, de sagesse, de courage (provient de l’espagnol parangón – comparaison). Ces grands patriotes, ces types du père de famille, ces parangons de modestie, après nous avoir signalés aux belles citoyennes, nous vouent à l’exécration de la postérité… Continuer de lire Parangon

Coquecigrue

Coccyx Grue ? Coq six grues ? Méfions-nous de la décomposition des mots de la langue française. Et bien non, il faut bien lire coquecigrue, tout simplement. Qu’est-ce qu’une coquecigrue ? Il s’agit «  d’un oiseau fantastique, d’inspiration burlesque » comme se plaît à nous le dire le Robert qui précise que les origines sont floues, sans… Continuer de lire Coquecigrue

Dès potron-minet

Potron-minet est un nom masculin invariable. Hérité de l’ancien français poistron venant lui-même du latin posterio signifiant postérieur, derrière, et de minet, chat. Sa signification est : l’aube, le point du jour, le petit matin. Queneau utilise ce mot dans son roman Pierrot (1942). « Mais les trains étaient déjà tous partis ou arrivés, et les cheminots… Continuer de lire Dès potron-minet

Echalote

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais un restaurateur qui écrit échalotte avec deux T sur sa carte, cela me chagrine, et peut même m’inciter à aller voir ailleurs. Tiré de l’ancien français « échalogne », notre échalote ne double jamais le T. Toutefois, cette orthographe est attestée dès 1768 dans le Bescherelle. En 1972, l’Académie Goncourt a… Continuer de lire Echalote

Dispendieux,euse

Cité la première fois en 1495 par Jéhan de Vignay, traducteur du latin vers le français, dispendieux avait pour définition »qui occasionne des dépenses« . Traversant les siècles, ce mot n’a guère changé de sens, sa signification admise aujourd’hui étant « qui exige beaucoup de dépenses, entraîne de grands frais« . Ainsi peut-on parler d’un train de vie dispendieux. Dans son roman… Continuer de lire Dispendieux,euse